Photographie en plein air : les meilleurs conseils

Lavander Fields

Pour prendre en photo un paysage naturel, il ne suffit pas d’appuyer sur le déclencheur. Il faut un minimum de techniques pour que la prise de vue soit de bonne qualité et agréable à regarder. La première chose à faire, c’est de repérer le lieu que l’on souhaite prendre en photo. Il n’est pas conseillé de vouloir voir tous les éléments constituant le paysage sur la même image ; il est important de bien analyser la scène et d’identifier l’intérêt de la photographie. Des déplacements multiples sont à effectuer pour être sûr du cadrage ; parfois, le ciel devra constituer une bonne partie de la prise mais, il arrive aussi que c’est le sol qui comporte les meilleurs éléments.

Le trépied, est-ce nécessaire ?

L’usage du trépied dépend de l’heure à laquelle on veut prendre une photo de paysage. Pendant l’après-midi, l’éclairage du jour est largement suffisant. Le trépied n’est donc pas utile. Par contre, si l’on souhaite effectuer une prise de vue très tôt le matin ou tard, en fin de journée, ce dispositif est indispensable car il permet d’avoir une belle profondeur du champ. Quoi qu’il en soit, il est toujours mieux d’apporter son trépied ; il faut juste savoir bien le manipuler.

Le réglage ISO

Dans le cas où l’on souhaite photographier un paysage où il n’y a pas beaucoup de vent, il n’est pas nécessaire d’élever la vitesse d’obturation. Le vent fait bouger les plantes, les herbes sauvages, les branches ; si celles-ci ne se remuent pas, il faut régler l’ISO au plus bas. En revanche, s’il y a considérablement de vent alors qu’on souhaite obtenir une scène où tout semble tenir en place, il faudra régler et hausser l’ISO. Par conséquent, on aura une vitesse d’obturation beaucoup plus rapide. Et en ouvrant le diaphragme, on aura moins de profondeur de champ, ce qui rendra la photo plus nette et plus agréable.

Related posts